Régis Neyret et la sauvegarde du Vieux Lyon

Régis Neyret et la sauvegarde du Vieux Lyon

visiter lyon avec lyon secret defense

Régis Neyret est mort. L’annonce est tombée ce samedi 14 septembre 2019. Mais nul à Lyon ne l’oubliera, surtout ceux et celles qui sont amoureux de leur patrimoine.

Le nom de Régis Neyret est à jamais lié à la sauvegarde et la protection du Vieux Lyon, aux côtés d’André Malraux.

1962- Le classement « Secteur Sauvegardé »

Alors que le maire Louis Pradel, « l’amoureux du béton », souhaitait raser une grande partie du Vieux Lyon, quartier devenu insalubre, vétuste, malfamé, pour réaliser une autoroute, nombre de Lyonnais, dont Régis Neyret, journaliste, font entendre leur voix pour s’élever contre ce projet.

C’est le ministre de la Culture de l’époque, André Malraux qui en 1962 mettra fin à l’inquiétude de voir disparaître le quartier : il en fait le premier quartier classé secteur sauvegardé de France.

1998 – Le classement « UNESCO »

Dès lors, la renaissance du Vieux Lyon pouvait commencer : de restaurations en restaurations, le quartier reprend son souffle et sa sublime splendeur. Cela permettra d’ailleurs le classement au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1998, classement incluant le Vieux Lyon, Fourvière, la Croix Rousse et la Presqu’île. Régis Neyret y participera grandement. Il contribua à défendre l’histoire et l’identité de la ville.

 

Mais bien avant Louis Pradel, d’autres avaient eu des idées pour réaménager le Vieux Lyon. En voici quelques exemples :

1829 : Projet de Louis-Pierre BALTARD

Son projet consiste en une création utopiste. Il s’agissait de remplacer le pont du change traversant la Saône par… deux ponts et une plateforme accueillant le palais de Justice et la prison.

1930 : Projet du marché couvert par BOURDEIX

Le 12 novembre 1930, suite à des pluies diluviennes, une partie de la colline de Fourvière s’écroule sur le quartier Saint Jean faisant 40 morts. Le maire de l’époque, Édouard Herriot demande alors à des architectes de travailler sur une restructuration du quartier, comme on peut le voir dans l’ouvrage Atlas Historique du Grand Lyon.

Un plan dessiné et imaginé par Monsieur BOURDEIX, avec la création de marchés couverts géants à la place du quartier de Saint Jean et de Saint Paul. Le marché était accompagné d’immeubles de bureaux et de logement.

 1930 : Projet de rénovation du quartier Saint Jean par BOURDEIX

L’idée, là encore était de raser une grande partie du quartier historique et de remplacer le tout par des habitations modernes, équipées des derniers éléments de confort et d’hygiène. La rue saint-Jean aurait été clairement élargie, sur le modèle de la rue de la République.

1932 : Projet GIROUD

Le projet Giroud entre dans le cadre des projets visant à éviter un nouvel effondrement de balme sur la colline de Fourvière. Les immeubles Renaissance du Vieux Lyon auraient alors été rasés pour être remplacés par des « gratte-ciels » dans le style de Villeurbanne. Grâce à l’intervention des Monuments Historiques, le projet Giroud est abandonné en 1938.

1932 : Projet d’aménagement de la colline de Fourvière

Sur le modèle du palais de Chaillot à Paris (16ème), ce projet offrait un plan d’extension, d’embellissement et d’aménagement des pentes de la colline de Fourvière.

Alors MERCI à Régis Neyret et à tous ceux et toutes celles, personnes célèbres ou illustres inconnus qui ont œuvré par le passé à protéger notre patrimoine, et à ceux et celles qui chaque jour continue de le protéger, de le respecter et de le valoriser.

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

5278f619f72847cb696626bedfef376aSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS