|ZOOM SUR: LA GASTRONOMIE A LYON – PARTIE 1 |

|ZOOM SUR: LA GASTRONOMIE A LYON – PARTIE 1 |

Cette année, Lyon Secret Défense a décidé de reprendre sa série “zoom sur” qui vous permet de découvrir une thématique ou un bâtiment précis de Lyon. Et pour bien démarrer l’année, notre premier “zoom sur” 2021 porte sur l’un des sujets les plus emblématiques et copieux de notre ville: sa gastronomie!

La gastronomie à Lyon, l’une des thématiques les plus abondantes possibles sur notre ville. Impossible donc de la traiter en un seul article. Nous allons donc organiser une petite (enfin pas si petite) série!!

Et pour s’amuser un peu, nous allons vous proposer quelques petites questions pour que vous vous amusiez à tester vos connaissances!

A quelle époque la gastronomie lyonnaise est-elle née?

A. Durant la Préhistoire

B. Durant l’Antiquité (vive Lugdunum!)

C. Durant le Moyen-âge

D. Durant le XIX° siècle

REPONSE:

La réponse à cette question n’est pas aussi évidente qu’elle n’y paraît.

Il semble que le plaisir de la chair sur notre territoire soit particulièrement ancien. En effet, la renommée des éleveurs de porcs celtes implantés sur le territoire qu’est actuellement la métropole de Lyon leur permet, bien avant la conquête romaine, d’exporter leur charcuterie jusqu’à Rome. Plusieurs éléments archéologiques témoignent de cette spécialité porcine. Nous pouvons ainsi citer une pierre tombale datée du I° siècle de notre ère, représentant un romain “faisant ripaille”. Cochon de lait, volaille et vin en amphore illustrent son menu. Au cours des siècles, l’alimentation des Lyonnais semble donner une place privilégiée au porc, selon la célèbre expression “Tout est bon dans le cochon!”.

A la fin du XV° siècle et pendant tout le XVI° siècle, grâce aux foires créées à Lyon par les rois de France, Lyon est une ville de passage où affluent pendant des semaines des centaines de voyageurs. Les auberges y sont donc nombreuses. On peut ainsi citer l’Outarde d’Or – 19 rue du Bœuf -. A n’en pas douter, les voyageurs devaient y trouver des mets savoureux, mais leur notoriété n’est pas parvenu jusqu’à nous.

Outarde d Or vieux lyon saint jean rue du boeuf gastronomie Lyon

Le tournant du XIX° siècle

La gastronomie lyonnaise va devoir attendre le XIX° siècle pour connaître le succès. Les commerçants ne sont plus les seuls à voyager. Grâce au développement du chemin de fer et à une bourgeoisie de plus en plus mobile, les gens voyagent et les guides touristiques font leur apparition. Les tous premiers d’entre eux vantent à Lyon:

  • la qualité des produits
  • les prix modiques,
  • la qualité du service.

C’est ainsi qu’en 1859, le guide Joanne recommande la matelote d’anguille de la mère Guy, très rapidement suivi par le gras double et la quenelle de brochet, plats traditionnels de la gastronomie lyonnaise de nos jours.

 

La Suite au Prochain Episode…

Commentaires

Laisser un commentaire

20da756bc979fc1e291849832dd5aee4^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^