|ZOOM SUR LA GASTRONOMIE LYONNAISE – PARTIE 2|

|ZOOM SUR LA GASTRONOMIE LYONNAISE – PARTIE 2|

Cette semaine , Lyon Secret Défense vous propose de continuer votre découverte ou redécouverte de la Gastronomie lyonnaise!

Qui est à l’origine de la gastronomie lyonnaise ?

A. Paul Bocuse

B. Les Mères Lyonnaises

C. Christian Têtedoie

REPONSE: LES MERES LYONNAISES

En ce début de XXI° siècle, les grandes tables lyonnaises sont essentiellement portées par des chefs masculins comme feu Paul Bocuse, ou encore Matthieu Vianney. Pour autant, ce sont bien les femmes qui ont donné ses lettres de noblesse à la gastronomie, à savoir les biens nommées “Mères Lyonnaises”!

Ces Mères Lyonnaises sont réputées être des femmes de caractère et surtout des cuisinières d’exception! La plupart d’entre elles ont d’abord travaillé auprès des grandes familles bourgeoises avant d’ouvrir leurs propres restaurants et auberges, qui donneront naissance, pour certaines, aux Bouchons.  Elles proposent des plats simples mais confectionnés avec des produits locaux et de qualité.

Parmi les Mères les plus réputées, nous pouvons citer:

-la Mère Guy et la matelote d’anguilles:  « L’antique Mère Lyonnaise »  /  « Patronne des guinguettes »  /   « La grand-mère Lyonnaise »  /  « Haute en couleur et la langue bien pendue, La Génie reçoit toute la bonne société ». On ne compte plus les surnoms que reçut la Mère Guy. Outre la cuisine, l’un des points forts de son établissement est le bal musette!

– la Mère Brigousse et les tétons de Vénus: « La Mère des amoureux » réalisait une gastronomie coquine… dont le plat le plus célèbre ne pouvait s’appeler autrement que les tétons de Vénus, de grosses quenelles en forme de sein. 

– la Mère Fillioux et la volaille demi-deuil : “La Balayeuse”  /  “L’Impératrice des Mères Lyonnaises”. Des poulardes, la légende prétend qu’elle en découpa, durant sa vie entière, plus de 500.000 et qu’elle en faisait cuire une quinzaine à la fois, tout en conservant sans cesse le bouillon de cuisson d’une quinzaine à une autre.

– la Mère Brazier: c’est elle qui forma Paul Bocuse. Elle fut le premier chef à obtenir 3 étoiles pour ses deux restaurants, un exploit resté rarissime.

Paradoxe étonnant : les établissements des « Mères », encore ouverts aujourd’hui ont tous été repris par des hommes !

 

 

La Suite au Prochain Episode

Commentaires

Laisser un commentaire

fbe39ab05f9b3e13965267d8473d0c01tt