|ZOOM SUR LA GASTRONOMIE – PARTIE 3|

|ZOOM SUR LA GASTRONOMIE – PARTIE 3|

Cette semaine , Lyon Secret Défense vous propose la troisième partie de son ZOOM SUR LA GASTRONOMIE lyonnaise!

En dehors des Bouchons, quel meilleur endroit que les Halles pour s’approvisionner en douceurs lyonnaises? Mais quelles furent les premières halles de Lyon?

A. Les Halles Paul Bocuse à la Part-Dieu

B. Les Halles de la Martinière

C. Les Halles des Cordeliers

D. Les Halles de l’Hôtel Dieu

REPONSE: LES HALLES DES CORDELIERS!

LES HALLES DES CORDELIERS

La ville de Lyon se dota de Halles sur la Presqu’île en 1859.

Un projet de taille: moderniser la Presqu’île

La Presqu’île est alors un enchevêtrement de ruelles, de bâtiments de la Renaissance (XVI° siècle), le tout étant mal entretenu et dans un état d’insalubrité terrible. Le préfet Claude-Marius Vaïsse décide donc de lancer la rénovation de la Presqu’île. Tout comme le préfet Haussmann à Paris, Vaïsse entend détruire cette vieille ville et construire de belles et grandes avenues bourgeoises. D’une part, cela permettrait à la ville d’entrer dans la mordernité. D’autre part, cela permettrait de limiter les révoltes des ouvriers de la soie – les Canuts – dont la spécialité était de bloquer les ruelles avec des barricades. Il fait donc réaliser le percement des grandes rues de la Presqu’île : les actuelles rue de la république et rue Édouard Herriot, notamment.

Le projet des Halles

Dans ce vaste plan de modernisation et de redéveloppement du quartier presqu’île, Vaïsse intrègre la construction d’une grande halle avec une structure métallique qui à l’instar des halles de Paris à Chatelet deviendra “Le ventre de Lyon”. Elle est installée en face de l’église Saint-Bonaventure, à côté du palais de la Bourse, aux Cordeliers. 

En 1859, Lyon crée donc son premier marché couvert rassemblant sous une halle métallique des étals habituellement de plein air. La vocation première est de faciliter le quotidien des commerçants comme des clients. Une longue histoire commence pour les Halles lyonnaises, qui s’écrit encore aujourd’hui.

En1859, les Halles couvrent 3.600 m², dont 1.800m² de surface de vente réparties entre 308 cases de dimension égale soit 2m sur 2m. La nef métallique est conçue par l’architecte en chef de la ville de Lyon Tony Desjardins. Bien que d’architecture relativement similaire aux Halles de Paris, les Halles de Lyon n’avaient pas la même vocation, en témoigné la citation de l’écrivain Marchel Grancher: « A Paris, on se nourrit, aux Halles de Lyon, on déguste ». 

Cordeliers Halles gastronomie Lyon Oresqu'îleEtal Halles Cordeliers Lyon

Le succès est immédiatement au rendez-vous, à tel point qu’en moins d’un siècle, la structure est bien trop petite. Elle est donc détruite en 1971 sur l’initiative du maire Louis Pradel qui ouvre alors les Halles de la Part-Dieu. Les Halles des Cordeliers sont alors remplacées par un parking…

Commentaires

Laisser un commentaire

abbdef710f9616c68efb193f0ad26f93KKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKKK